À propos de Théâtre des affinités

Le Théâtre des affinités est créé en 1997 par 4 amis

Affinités : n, f : attirances, sympathies, conformités, voisinages, parentés, associations. En chimie, propension d’un élément ou d’un composé chimique à se combiner avec un autre.

  • CRÉATION et MÉDIATION sont entremêlées

Création et médiation sont entremêlées et ne peuvent exister l’une sans l’autre. Depuis 2003, Amélie Blottière, directrice artistique de la compagnie conçoit et met en oeuvre des créations et des actions de médiation.

Elle travaille avec l’humain, l’artistique et la créativité de tous.

  • Les acteurs des projets

Elle s’entoure d’artistes et de techniciens pour l’accompagner dans la réalisation des projets de la compagnie : Camille Behr (comédienne spécialiste du Théâtre Forum), Stéphanie Ganachaud (danseuse), Armelle Lecoeur (comédienne et chanteuse), Céline Bodis (comédienne), Valérie Jung (scénographe), Mehdi Ahoudig (réalisateur sonore), Frédéric Couraillon (pianiste peintre)…

Elle propose à des patients adultes et des soignants (d’un hôpital de jour en psychiatrie), des jeunes désocialisés (en formation), des personnes ayant la maladie d’Alzheimer accompagnés de leurs aidants, des lycéens, des habitants de quartiers prioritaires, des amateurs et des professionnels du spectacle vivant de prendre part aux créations.

  • Amener de la fiction au coeur de la réalité

À partir de questions majeures de la société telles que la santé, l’éducation, ou encore la justice, Amélie Blottière conçoit des projets qui convient des professionnels et des non professionnels – artistes, patients, infirmiers, enfants, élèves, sportifs, personnes âgées, étudiants, apprentis, amateurs –

Ils mêlent les textes de grands auteurs avec les témoignages, la musique classique et la chanson populaire, la danse et la lecture à voix haute.

  • Des créations en résonance avec des lieux

Les créations sont imaginées et mises en scène en résonance avec des lieux et des espaces singuliers ou ordinaires, sur des plateaux offerts par les établissements scolaires, dans des maisons de retraite, des bus, et même les tribunaux…

Elles sont la plupart du temps jouées dans l’espace public et ouvertes à un large public.

  • Des projets sur mesure

Chaque projet donne lieu à une forme artistique singulière, créé in situ, et élaborée lors d’un court parcours ou grâce à un compagnonnage de longue durée avec une structure et un public donné.

  • Des propositions artistiques engagées, décalées, conviviales, sensibles et teintées d’humour.